L'atelier Mon Petit Cartable a déménagé plusieurs fois, de Cognac à la Martinique, de la Martinique au vieux port de Marseille. Le voilà maintenant établi sur les hauts de la colline du quartier Vauban dans notre chère ville de Marseille... Voici l'atelier, il n'est plus très grand mais il y a tout ce qu'il faut pour y fabriquer nos petites séries, en attendant de devenir grand !

Une surjeteuse !

C'est la machine qui fait peur aux stagiaires, elle n'a pas moins de 4 aiguilles ! cette machine sert à surfiler ! Quézaco ? surfiler c'est un petit point sur les bords des tissus, on le fait pour rendre les coutures plus solides, pour éviter que le tissu ne s'effiloche (ne se déchire pas) lorsue l 'on tuire dessus et qu'on le manipule beaucoup.

Une piqueuse plate !

C'est la même machine que celle de nos grand meres sauf que c'est une machine professionelle ! elle pique tres vite, avec un joli point bien régulier. en revanche elle ne sait faire qu'un seul point ! La piqueuse plate de maroquinerie qui est juste derrière peut piquer du cuir et des matières épaisses et robustes, c'est très utile pour les cartables. Elle peut piquer 4 ou 6 épaisseurs de skaï en même temps !

De la mercerie

Des sangles, du scratch, tout le nécessaire pour les petits cartables et là... et a chaque nouvelle collection on refait le plein... les boutons ont disparu des nouveaux cartables 2019, mais ils reviendront peut être en 2020 ? Sous la table de coupe, des rouleaux de tissu, prochaine collections, anciennes collection, trésors oubliés ou stockés... il y a plen de choses là dessous !

Et derrière les rideaux blancs ?

Du stock ! Les petits cartables terminés, les grands cartables, les trousses, les tabliers, les blouses, les serviettes, tout est là, pret à partir sur la table d'emballage pour être envoyé chez vous... pour la rentrée !